Le forum de la FAST41 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Synopsis et évolution

 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum de la FAST41 Index du Forum » Les scénario de la FAST41 » RED HAWK » Histoire Sujet précédent
Sujet suivant
Synopsis et évolution
Auteur Message
Scream
La fast 41

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2013
Messages: 1 684
Localisation: Derrière le Mk 23 ^_^

Message Synopsis et évolution Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à toutes/tous ! 
 
 
 
 
 
 

Devant improviser un scénario pour la partie de samedi dernier (21/01/2017), j'ai hésité entre plusieurs thèmes avant que mon choix ne se porte sur celui de Red Hawk : une unité d'intervention secrète créée par le ministère de la défense américain afin de lutter contre des menaces terroristes intérieures, tout droit sortie de mon imagination et posée sur papier dans un roman dont j'ai écrit le premier tome en 2014/2015. 
 
 
 
 
 
 

Pour planter le décor avant la partie, j'ai décidé de rédiger un petit synopsis résumant l'idée globale et dressant les contours de l'intrigue : 
 
 
 
 
 
 

Des éléments de l’ex KGB ont infiltré une organisation de hippies nommée « Communauté du Renouveau » afin de répandre un peu partout aux États-Unis un gaz affectant les transmissions chimiques dans le cerveau humain, provoquant un état de rage temporaire chez les personnes infectées, se mettant alors à agir avec violence sans raison ou motif apparents… Leur but ? Déstabiliser les Etats-Unis de l'intérieur, pour éventuellement réussir à prendre au moins partiellement le contrôle des autorités. 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
A la suite de nombreuses perquisitions sur diverses colonies hippies dispersées sur le sol américain à la suite de plusieurs incidents liés à la Communauté du Renouveau, des indices de l’existence de ce gaz ont été découverts par « Red Hawk », dont une unité a ainsi été dépêchée sur l’une de ces colonies, suspectée d’abriter un laboratoire où ce gaz serait synthétisé et conditionné.  
 
 
 
 
 
 

Dans le même temps, le chimiste Ivan Screamovitch, à la tête du projet dans la communauté hippie, a disparu en ne laissant que peu de notes sur ses travaux, or les ex espions russes dévoyés ont un grand besoin de fabriquer une grande quantité de gaz afin d’amplifier leurs actions qui se sont limitées jusqu’à présent à de petites échauffourées à l’échelle de villes de province.  
 
 
 
 
 
 

  
 
 
 
 
 
 
Chaque camp ayant de bonnes raisons d'aller investir la colonie de Racoon City, l'affrontement paraît inévitable...  
 
 
 
 
 
 



Voici à présent le déroulement de la trame façon "roleplay" : 
 
 
 
 
 
 

20/01/2017, au QG de Red Hawk (baptisé "Le Hangar" de par son aspect banal de centre de transport routier), Washington DC 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paddy Murphy, récemment nommé à la tête de Red Hawk suite à l'assassinat de son créateur quelques semaines plus tôt, a réuni le groupe 1 de l'agence afin d'organiser la planification opérationnelle de l'infiltration à mener sur cette colonie. Au même instant, un commando de russes infiltrés sur le territoire américain est également réuni afin de préparer une action sur cette même colonie. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21/01/2017, Colonie de Racoon City 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tandis que l'équipe de Red Hawk est à bord d'un hélicoptère récemment saisi dans une colonie, le chef de groupe fait un rappel des divers éléments de la mission :  
 
 
 
 
 
 
"Nous allons être héliportés sur une maison isolée du reste de la colonie afin d'y installer un poste avancé pouvant nous servir de base de repli avant notre extraction. Côté logistique il y a eu un loupé : on ne sera que la moitié de l'équipe à être équipés de masques à gaz, attention donc si vous voyez un fumigène ! Autre info : notre correspondant à la CIA nous a transmis des informations relatives à Ivan Screamovitch laissant entendre qu'il n'aurait aucune archive informatique de ses travaux : il aurait plutôt tendance à griffonner des bouts de papier qu'il déchire de coins de nappes de restaurants... Il va falloir être attentifs aux moindres détails des écrits qui nous passeraient sous la main ! 
 
 
 
 
 
 
Nos missions vont être de : 
 
 
 
 
 
 
- Trouver le laboratoire où Screamovitch synthétisait le gaz, et y récupérer les conteneurs numérotés 1, 2 et 3 : chacun devra accueillir un agent uniquement.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver les indices permettant de localiser les agents bruts pour la fabrication du gaz.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver les agents et récupérer un échantillon de chacun des trois.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver les indices permettant de connaître le dosage des trois agents entrant dans la composition du gaz.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver une photo du prototype de diffuseur dont des témoins ont déjà parlé lors de la perquisition effectuée il y a quelques jours à la colonie de Mont Hood.  
 
 
 
 
 
 
- Jusqu'à présent nous n'avons jamais pût mettre la main sur un implant avant qu'il ait été posé sur son porteur, il faudra donc chercher s'il y en a sur cette colonie, et en ramener le plus possible pour analyses. 
 
 
 
 
 
 
- Une fois toutes ces missions accomplies, on devra poser un cordon détonnant au laboratoire et le mettre à feu pour détruire l'installation." 
 
 
 
 
 
 

A cet instant, aucun des huit membres de l'équipe ne se doute qu'un commando adverse est lui aussi en approche des lieux via un chemin forestier discret menant à l'autre côté de la colonie et est également en train de faire un dernier briefing avant de passer à l'action, leur leader résumant : 
 
 
 
 
 
 
"Ivan Screamovitch a disparu il y a deux jours alors qu'il se rendait à la colonie de Minot en passant par Mont Hood, il n'y a donc plus personne dans le projet connaissant la formule du dosage à effectuer. Pire encore : Ivan étant très tête en l'air et allergique à l'informatique, il avait pris l'habitude de griffonner des notes sur des bouts de nappes de restaurant, il va donc falloir trouver des indices sur la composition du gaz ainsi que la localisation des agents bruts pour le synthétiser. 
 
 
 
 
 
 
Information importante : nous ne sommes que la moitié de l'équipe à être porteurs d'un implant "A" nous rendant totalement insensibles au effets du gaz, les autres votre variante "B" vous rend vulnérables, attention donc si jamais vous voyez de la fumée dans votre secteur, ou lorsque vous lancez vous-même un grenade à gaz !! 
 
 
 
 
 
 
Nos missions sont de :  
 
 
 
 
 
 
- Récupérer un conteneur "E" (échantillon) au laboratoire qu'Ivan a installé au premier étage du bâtiment dont les hippies se servent de théâtre/salle de projection.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver les indices permettant de localiser les agents X, Y et Z entrant dans la composition du gaz.  
 
 
 
 
 
 
- Trouver les indices permettant d'effectuer le bon dosage, car ces éléments étant instables la moindre erreur pourrait rendre le gaz totalement inefficace... 
 
 
 
 
 
 
- Pour chaque agent chimique il faudra :  
 
 
 
 
 
 
 * Prélever une dose dans le conteneur E,  
 
 
 
 
 
 
 * Aller au laboratoire,  
 
 
 
 
 
 
 * Transvaser la quantité nécessaire dans le conteneur "D" (dosage) en s'aidant de la balance,  
 
 
 
 
 
 
 * Transvaser le contenu dans le conteneur "M" (mélange)  
 
 
 
 
 
 
- Une fois les trois agents correctement dosés dans le conteneur M, on l'apportera au diffuseur prototype : pour une meilleur efficacité de l'appareil, Ivan l'avait apparemment installé quelque part dans le dortoir, nous n'en savons pas plus, mais il est possible qu'il ait noté cette information quelque part...  
 
 
 
 
 
 
- Pour installer correctement le conteneur dans l'appareil, il va falloir retrouver la photo qu'Ivan avait prise du prototype, il a dû la cacher quelque part dans l'un des bâtiments.  
 
 
 
 
 
 
- Afin de faire disparaître toute trace des travaux du projet avant l'arrivée d'éventuels enquêteurs, il faut retrouver les implants B qui ont été cachés par Ivan avant son départ et les emporter avec nous une fois la mission terminée. 
 
 
 
 
 
 
- Notre dernière mission sera de déclencher le diffuseur, et là attention : le dispositif étant prévu pour répandre le gaz de façon rapide dans tout le bâtiment, il va de soi que les porteurs d'un implant B devront se trouver à l'extérieur du bâtiment au moment du déclenchement !" 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 

En arrivant sur les lieux, les ex membres du KGB font directement route vers le laboratoire d’Ivan Screamovitch, et découvrent en route une première série d’indices disséminés par le chimiste dans plusieurs bâtiments leur permettant de connaître une partie du dosage des trois agents chimiques composant le gaz ainsi que des premiers éléments de localisation des agents chimiques. De leur côté, les hommes du groupe d’intervention de « Red Hawk » ont déjà pris pieds dans le laboratoire, récupéré des conteneurs qui leur permettront d'échantillonner les agents chimiques, et trouvé un premier échantillon d’implants B.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rapidement, les deux camps se retrouvent face à face et s’ensuivent de violents échanges, puis chacun manœuvre pour se dégager et poursuivre sa mission.  
 
 
 
 
 
 

Les russes parviennent ainsi, malgré des affrontements sporadiques mais intenses, à localiser puis se frayer un chemin vers les trois réservoirs de produits chimiques, récupérer des échantillons et les ramener au laboratoire pour effectuer le dosage exact afin d'obtenir la quantité de gaz leur permettant de mettre en œuvre le dispositif de dispersion à grande échelle dont un prototype avait été laissé sur place par le chimiste avant qu’il ne disparaisse, et aussi à récupérer un échantillon d’implants B, cependant ils n’auront pas pût mettre la main sur tout le stock, ainsi leurs adversaires pourront les étudier...  
 
 
 
 
 
 

Pendant ce temps, Red Hawk parvient à mettre la main sur une série d’indices leur permettant de connaître le dosage précis des agents chimiques composant le gaz, ainsi qu’un échantillon des agents X et Z, mais tandis qu’ils fouillent la zone où se trouve l’agent Y, une détonation se fait entendre dans le bâtiment dortoir où sont installés les hippies : les russes ont réussi à déclencher l’appareil de dispersion du gaz, et l’ensemble des hippies présents dans le bâtiment à cet instant tombent rapidement dans un état de rage inimaginable…  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les forces de Red Hawk s’apprêtent alors à quitter la zone pour éviter d’être débordés, mais à ce moment un message radio leur parvient depuis le QG mobile installé à proximité : le service de surveillance a intercepté un message radio d’Ivan Screamovitch à l’attention de ses complices qui eux aussi allaient quitter la zone. Le contenu du message paraît étrange tant le chimiste s’exprime de façon erratique, néanmoins il paraît rapidement évident que les russes vont tout faire pour tenter de le récupérer. Il se trouverait au beau milieu du fameux dortoir, apparemment reclus depuis sa disparition, et c’est l’accès de rage ayant gagné les résidents des lieux qui l’aurait fait paniquer.  
 
 
 
 
 
 

Les deux camps se mettent ainsi en route vers la cible, mais les communications radio étant difficiles pour les membres de Red Hawk, la mise en place d’une tactique d’infiltration en effectifs réduits (la moitié de l’escouade seulement possédant des masques à gaz leur permettant de pénétrer le bâtiment) leur fait prendre un retard qui va permettre aux russes équipés d’un implant A (et donc insensibles au gaz) de retrouver leur acolyte et l’exfiltrer après s’être regroupés à l’extérieur du bâtiment.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bilan : les russes ont réussi à mettre en œuvre un prototype d’appareil de diffusion et connaissent à présent ses capacités, mais surtout ils ont pût récupérer le chimiste leur permettant de synthétiser à nouveau du gaz en grande quantité. Red Hawk a pût mettre la main sur la formule du gaz ainsi que sur un faisceau d’indices leur permettant d’en savoir plus sur le projet des russes, mais aussi récupérer des implants B qui pourront ainsi être étudiés.  
 
 
 
 
 
 

Chaque camp a débriefé du résultat des actions menées ce jour sur la colonie de Racoon City, et a déjà une idée de la suite à donner aux événements…  
 
 
 
 
 
 
21/02/2017, bureau de Paddy Murphy au Hangar, Washington
« Les implants que vous avez récupérés lors de la dernière opération ont été étudiés, apparemment ils sont différents de ceux qui avaient été récupérés précédemment : ceux-là ont été fabriqués à partir de matériaux de synthèse dont la composition s’approche de celle de l’implant que nous avons retrouvé dans le corps des types qui avaient tenté d’abattre un de nos agents, mais d’après les tests effectués, ils réagissent très mal au gaz utilisé pour provoquer la rage et détruisent le réseau synaptique du porteur… Malheureusement les gars du labo’ pensent qu’il n’est pas impossible que le savant russe derrière tout ça parvienne à améliorer le procédé de synthétisation, il pourrait alors fabriquer en série des implants résistant au gaz et là on aurait un vrai problème parce que fabriqués et implantés à grande échelle, ces appareils pourraient nous faire tomber face à un nombre affolant de personnes qu’on ne pourrait pas contrôler lors de nos opérations… »

L’info lancée par le directeur de l’agence stupéfia les membres du groupe d’assaut réuni pour planifier une nouvelle opération, mais personne ne fit de remarque, Paddy continua alors son briefing :

« Heureusement pour nous, les espions renégats n’avaient pas effacé leurs traces avant de s’exfiltrer lors de notre dernière opération, et comme nous avons pût récupérer la formule du gaz, à défaut d’avoir des échantillons on a pût en découvrir les composants et un analyste a eu une très bonne idée : consulter toutes les commandes passées sur le territoire pour voir si quelque chose sortait de l’ordinaire. Une fois qu’on aura trouvé une piste, on prendra des clichés satellites et on installera du monde en planque. Il faudra partir du principe que nos russes sont sur place, et on procédera donc comme suit pour la prochaine opération :
- Recherche et destruction du stock de produits chimiques,
- Recherche du laboratoire de Screamovitch sur les implants, récupération du maximum possible de matériel,
- Capture de leur scientifique : dans l’idéal si on arrive à l’avoir vivant il pourrait être une source d’infos non négligeable, même si ça risque d’être très compliqué de réussir à le faire coopérer…
Pour cette mission tout le monde sera équipé de masque à gaz, donc rien à craindre du point de vue de leur saleté de gaz. Il est fort probable qu’il y ait une grosse opposition lors de cette opération, donc pas de quartier pour tout ce qui ouvre le feu : on ne tire pas à vue mais on réplique pour neutraliser au moindre geste hostile. »

Personne ne sourcilla à cette annonce, le groupe étant habitué à ce genre de consignes vu les événements récents. Une fois le briefing général terminé, le directeur resta seul avec le chef de groupe pour lui donner toutes les informations déjà recueillies. Une fois le site localisé, une nouvelle séance de travail sera organisée pour la planification opérationnelle afin d’adapter le plan d’action au site.


Pendant ce temps dans la colonie de Fort Stockton, au Texas, les anciens du KGB faisaient le point sur les dernières semaines écoulées : Ivan Screamovitch s’était remis au travail sur les implants B, et il pensait pouvoir aboutir à une nouvelle variante beaucoup plus proche de la version A sous peu.
En parallèle, ses comparses avaient passé plusieurs commandes séparées à différentes sociétés grossistes en produits chimiques afin de ne pas éveiller les soupçons quant à leur approvisionnement en matériel pour synthétiser la quantité de gaz qui allait être nécessaire pour leur prochaine série d’actions. Mais tandis que les préparatifs de cette campagne d’envergure débutaient, Ivan avait de nouveau disparu sans laisser de traces, ses travaux restant une nouvelle fois en suspens…

Il allait donc falloir très rapidement :
- Remettre la main sur Ivan et le conduire à son laboratoire pour qu’il puisse finaliser ses recherches,
- Trouver un cobaye pour tester la nouvelle version d’implant et s’assurer qu’il n’y avait plus d’effets secondaires en cas d’exposition au gaz,
- Une fois que l’ensemble du gaz serait synthétisé, le transporter hors de la colonie pour le stocker au point de repli prévu avant le début de la campagne d’attaques.
Bien évidemment, les hommes de Red Hawk ayant pas mal chamboulé leurs plans initiaux à cause de leur irruption en plein préparatifs de la bombe test un mois plus tôt, il allait falloir redoubler de vigilance, quitte à tirer à vue sur tout ce qui ne ressemblait pas suffisamment à un hippie…



14/03/2017, salle de planification opérationnelle de Red Hawk, Le Hangar, Washington

« Les gars, on a logé le labo de l’ami Screamovitch » lança Paddy Murphy aux hommes du groupe d’intervention sans préambule pour débuter son briefing pour l’opération à venir.
« Nos limiers de l’informatique ont réussi à tracer des livraisons de plusieurs composants clés dans la fabrication du gaz et dans la synthétisation des implants. Ce faisceau d’indices nous conduit à la colonie de Fort Stockton, au Texas. On a fait passer un satellite de la NSA sur la zone pour avoir une vue de l’objectif, malheureusement la forêt est trop dense pour nous permettre d’y voir plus clair quant à la disposition des bâtiments, donc il va falloir improviser car le site étant relativement dégagé à ses alentours, il n’a pas été possible de poser une équipe d’observation sur place… »

L’information aurait été une douche froide pour n’importe quel groupe d’intervention conventionnel, mais les hommes de Red Hawk commençaient à avoir l’habitude de partir à l’inconnu et de devoir s’adapter au terrain pour mener leurs missions, si bien que personne ne sourcilla dans l’assistance. Le directeur continua donc son briefing.

« Autre info, et celle-là est plus inquiétante : dans la base de données des résidents de cette colonie, un nom a fait sonner une alarme. Ils ont en effet un adepte d’un genre inhabituel : un certain Marcus Poutrelle, ancien des forces spéciales, six déploiements pour diverses opérations plus ou moins officielles, un CV irréprochable mais un syndrome post traumatique à son retour d’Irak qui l’a poussé au retour à la vie civile. Il a cherché à se soigner pour reprendre l’active, mais mal conseillé et il a atterri dans cette colonie. »

Cette fois l’information fit apparaître quelques rictus parmi les équipiers : jusqu’à présent les confrontations avec des hippies s’étaient toujours passées sans trop les mettre en danger, leurs opposants n’étant que très peu formés au maniement des armes, mais là c’était un autre registre…

« Vous vous en doutez, si jamais il est sur place au moment où vous infiltrez la colonie et qu’il se fâche, ça risque d’être un peu tendu et il risque de vous donner du fil à retordre, la mission est donc à prendre avec des pincettes… En parlant de la mission, voilà vos objectifs :
• Trouver les indices permettant de localiser le lieu de stockage du gaz.
• Vous rendre au lieu de stockage du gaz, et y déposer un cordon détonnant afin de détruire l’ensemble des contenants.
• Trouver les indices permettant de localiser le laboratoire d’Ivan Screamovitch.
• Vous rendre au laboratoire et y récupérer le plus de matériel de recherche sur les implants possible.
• Trouver Ivan Screamovitch et l’exfiltrer de la colonie.
• S’il y en a, mettre la main sur un cobaye et l’exfiltrer
• N'oubliez pas que toute information utile pour l'enquête est importante et donc à noter !
Je laisse le soin au chef d’escouade de préparer la partie détaillée avec vous, vous avez jusqu’à ce vendredi pour vous préparer car samedi on passe à l’action ! »

Comme à l’accoutumée personne n’eut de questions à poser, ces dernières indications mirent donc fin au briefing du directeur, le chef d’escouade et le chef des opérations allaient ainsi prendre la suite et passer au volet purement opérationnel.


Le même jour, à Fort Stockton, Sergeï Leonov, le chef du groupe d’anciens espions infiltré faisait le point avec ses hommes lui aussi :

« Toujours aucune nouvelle d’Ivan, il faut absolument qu’on lui mette la main dessus car d’après son dernier message avant que nous revenions de notre mission sur le site « Beta », il avait réalisé un prototype de nouvel implant qu’il avait pour idée de tester sur un cobaye. S’il n’a pas eu le temps de le faire, il faut retrouver cet implant, et s’il est déjà implanté, il faut qu’on retrouve ce cobaye et qu’on l’emmène au site Beta de toute urgence ! »

Les Russes se regardèrent les uns les autres, mais tous restèrent de marbre : ce genre de déconvenues étaient déjà arrivées par le passé sur des missions à l’époque où le Bloc de L’Est était encore une super puissance, ainsi ils étaient rompus à faire face à l’adversité.

« Tout en cherchant Ivan, il va falloir aussi préparer notre départ : nous devons sécuriser le stock de gaz ainsi que les travaux sur les implants. Le problème c’est que comme d’habitude, notre camarade a tout caché, de peur que ça ne tombe entre des mains non averties, nous allons encore devoir jouer à un jeu de pistes… Et en plus il va falloir se méfier, car d’après ce que m’ont appris nos sources de renseignements, dans cette colonie il n’y a pas que des hippies débauchés et manipulables comme ceux que nous sommes habitués à rencontrer : il y aurait aussi un ancien soldat de leurs forces spéciales, un dur de dur qui a fait honneur à sa patrie avant de quitter le champ de bataille pour des problèmes psychologiques avant qu’un recruteur de la Communauté ne lui mette la main dessus en lui faisant miroiter qu’il allait retrouver la paix intérieure, donc mieux vaut rester sur nos gardes vis-à-vis de nos « amis » car si par malheur Ivan l’a implanté et qu’un imbécile déclenche une grenade à gaz, il risque de nous poser de gros problèmes… »

Toujours imperturbables, les hommes du commando prirent mentalement note de ces informations, mais surtout du ton respectueux que leur chef avait employé pour parler de cet ancien soldat : Sergeï ne donnait de valeur qu’aux vrais guerriers et ça en disant long sur le passif que devait avoir cet homme.

« Sergeï, on fait quoi si on l’identifie ? » lança l’un des équipiers.

- On fait de notre mieux pour l’emmener avec nous, il peut être un sacré atout pour nous, surtout si on parvient à l’implanter par la suite… » répondit Leonov, avant d’ajouter :

« L’objectif c’est de pouvoir partir dès ce samedi, il va donc falloir procéder comme ça :
• Trouver les indices permettant de localiser le lieu de stockage du gaz.
• Récupérer les contenants de gaz et les rapporter au point d’extraction
• Trouver les indices permettant de localiser le laboratoire d’Ivan Screamovitch.
• Se rendre au laboratoire et y récupérer le plus de matériel de recherche sur les implants possible.
• Trouver Ivan Screamovitch et l’exfiltrer de la colonie.
• S’il est présent, trouver le soldat américain et l’exfiltrer de la colonie.
Vu l’ampleur de la tâche, il n’y a pas de temps à perdre ! »

Ce qui mit fin au briefing et donna le coup d’envoi des recherches des différents objectifs à rassembler le jour J.








20/03/2017, Bureau de Paddy Murphy, Le Hangar, Washington 
 
 
 
 

Le directeur de l’agence était arrivé de bonne heure à son bureau pour se plonger dans le rapport de mission qu’avait rédigé son chef d’escouade à son retour de l’opération menée à Fort Stockton deux jours plus tôt. 
 
 
 
 
Les objectifs à atteindre étaient ambitieux, et Paddy ne s’attendait pas à une telle réussite, même si plusieurs points obscurcissaient quand même le tableau… En effet, même si une bonne partie du stock de gaz fabriqué par les Russes dans la colonie avait pût être détruit et des échantillons d’implants prototypes récupérés, Ivan Screamovitch avait réussi à glisser entre les doigts du groupe d’assaut grâce à ses complices qui avaient réussi à l’exfiltrer malgré les blessures qui lui avait été infligées au cours d’une fusillade nourrie. 
 
 
 
 

La bonne surprise c’était que Red Hawk avaient réussi à exfiltrer un cobaye fraichement implanté avec l’un des prototypes développés par Screamovitch, qui s’avérait n’être autre que le fameux Marcus Poutrelle dont il avait été question lors du briefing d’avant mission. L’homme ne s’était pas laissé faire et il avait fallu tout le sang-froid du groupe infiltré dans la colonie pour réussir à lui mettre la main dessus et le conduire sur la zone de posé d’hélicoptère. 
 
 
 
 

Une grande quantité d’indices laissés ça-et-là par le scientifique Russe avait également été trouvée, et les équipes d’enquêtes étaient à pieds d’œuvre depuis le retour du groupe d’assaut pour tâcher d’y trouver une information qui leur permettrait de poursuivre la traque de celui qui semblait de plus en plus être le chef des travaux d’expérimentations menés sur le gaz, les implants, et certainement d’autres choses qui restaient à découvrir… 
 
 
 
 

  
 
 
 
 

Le bilan était nettement moins positif côté Russe, le repli vers le site Beta ayant dû s’effectuer sous la pression du groupe d’intervention de Red Hawk. Leonov savait que la colonie de Fort Stockton allait être « visitée », mais il ne s’attendait pas à ce que ça soit pile le jour où lui et ses hommes devaient y faire le ménage avant de se déplacer vers leur bastion sécurisé… 
 
 
 
 

Les anciens espions avaient donc dû quitter précipitamment la zone, réussissant à récupérer un bidon de gaz au prix d’âpres échanges de tirs, abandonnant sur place les travaux de Screamovitch sur le nouveau type d’implant sur lequel il travaillait. Cet impair était préjudiciable pour le déroulement du plan d’attaque, mais ne le remettait pas en question : alors qu’ils étaient à la recherche des indices pouvant le mener au matériel qu’ils devaient récupérer, Ivan contacta par radio les hommes du commando en leur indiquant qu’il avait été engagé par des assaillants les ayant blessés, lui et son garde du corps Dimitri. Il allait être possible pour Ivan de se remettre au travail sur le site Beta, et Sergeï se félicita alors d’avoir entrainé son camarade scientifique au maniement des armes à feu, et approuva l’idée qu’il avait eue de se placer sous la protection d’un ancien soldat d’élite. 
 
 
 
 

En effet, Dimitri Spinoza était un guerrier émérite : natif de Cuba, il avait grandi sous le régime Castriste et était entré très jeune dans l’armée, y effectuant une ascension depuis une affectation d’homme du rang - il avait commencé sa carrière militaire à la garde de l’aéroport de La Havane - jusqu’à un poste dans la garde rapprochée des élites politiques du pays. Lorsque Castro avait quitté le pouvoir, il avait recontacté un agent Russe qui lui avait proposé un poste dans les forces spéciales de l’ex URSS. S’il avait refusé à la base, c’était par loyauté à celui qui avait été le leader de son pays pendant plus de trente ans, mais une fois que le flambeau avait été passé, les choses n’étaient plus tout à fait les mêmes. Sitôt arrivé en Russie, il avait suivi plusieurs stages visant à faire de lui un agent traitant au-dessus de tous soupçons grâce à son apparence hispanique. Un faux passeport en poche il embarqua ainsi sur un vol Aeroflot vers l’Angleterre, puis sur un vol British Airways vers les Etats-Unis, où l’attendait Sergeï Leonov. A ce moment, Spinoza ne se doutait pas qu’il était entré dans un groupe d’agents dévoyés qui allaient tout tenter pour déstabiliser l’adversaire Américain. Il passa quelques mois à Washington sous la couverture de correspondant pour un journal Bolivien, avant de s’évanouir dans la nature et de rejoindre la colonie de Fort Stockton où il était en charge de la sécurité. Lorsque la campagne d’investigations de Red Hawk dans les colonies avait commencé, il s’était discrètement éclipsé pour surveiller le site de l’extérieur et pouvoir tenir ses camarades informés, jusqu’à il y a quelques semaines lorsqu’il vit arriver Ivan Screamovitch dans la colonie. L’arrivée du scientifique lui laissant présager qu’un contingent de forces d’interventions pouvait débarquer à tout instant, il prit alors contact avec lui et lui proposa de lui offrir sa protection. Ivan accepta immédiatement la proposition car ils se connaissaient bien : ils avaient fraternisé au cours des trois ans durant lesquels le laboratoire du scientifique avait été en activité, d’ailleurs plusieurs des hommes du commando qui les avait exfiltrés s’étaient étonnés qu’Ivan menace de refuser de quitter les lieux si on laissait derrière eux Dimitri, malgré la gravité de ses blessures… 
 
 
 
 

Une fois l’exfiltration d’Ivan et Dimitri accomplie, le commando se remit à la recherche de ses objectifs, mais ne parvint pas à localiser les implants. Tandis qu’ils étaient à la recherche des précieux appareils, ils se retrouvèrent nez-à-nez avec deux hippies hostiles, qu’ils neutralisèrent. Ils prirent la décision d’exfiltrer l’un deux qu’ils pensaient être Marcus Poutrelle, malheureusement il s’avéra qu’il s’agissait de Chris Kylekenny, un autre ancien militaire qui avait récemment rejoint son ami dans la colonie et qui l’avait suivi dans sa folie une fois ce dernier implanté… S’ils ne tenaient pas le cobaye qu’ils étaient venus chercher, les Russes avaient néanmoins l’occasion de procéder à de nouveaux essais grâce à cet invité inattendu. 
 
 
 
 

  
 
 
 
 

Le bilan était donc mitigé mais plutôt positif pour les deux camps, Red Hawk parvenant à déstabiliser la préparation des plans Russes ainsi qu’à découvrir de nouveaux indices, tandis que les anciens du KGB avaient réussi à retrouver leur scientifique, ce qui allait leur permettre de relancer la production des éléments dont ils étaient privés, Ivan pouvant compter sur l’aide de son assistant Igor Sakesnev, qui avait rejoint le site Beta depuis deux mois déjà. 
 
 
 
 

Les deux camps étaient à présent au coude à coude dans la course aux armes de contrôle mental… 


24/09/2017


Agacé de tomber systématiquement sur les hommes de Red Hawk lorsqu’il déclenche une opération dans une colonie de la Communauté du Renouveau, Sergeï Leonov décide de s’attaquer au quartier général de l’agence, le fameux “Hangar”.


Ses hommes se coordonnent donc, une escouade se chargeant de saboter le générateur principal et les groupes auxiliaires tandis qu’une autre s’infiltre sur le terrain pour y récupérer des éléments d’un prototype d’appareil de diffusion de gaz et les utiliser pour déclencher une attaque contre le personnel du Hangar, et aussi pour procéder à une tentative d’implantation d’un appareil de génération “B” dernièrement mis au point par Ivan Screamovitch. Celui-ci ne pouvant se déplacer sur le terrain pour cette opération, c’est le chimiste de l’escouade qui a été désigné pour réaliser l’opération.
Les dernières informations recueillies par Leonov suggèrent que le plus haut placé du complot côté américain est actuellement en détention au QG de Red Hawk. L’homme étant porteur d’un implant A, il est la cible prioritaire pour l’implantation !


Pendant ce temps, les hommes de Red Hawk tentent de faire face à la menace, qui pour une fois les frappe sur leur propre terrain. Ils vont devoir tout d’abord rétablir le courant, et ensuite tout mettre en oeuvre pour retrouver leur prisonnier qui s’est échappé. En effet, Richard Mayfield était en garde à vue et devait être interrogé, mais celui-ci a profité de la coupure de courant générale pour s’enfuir, les systèmes de sécurité de sa cellule s’étant retrouvés désactivés.
Ils vont donc devoir le retrouver aussi vite que possible, afin de lui faire suivre les tests de vérification d’implantation, et le cas échéant lui pratiquer la procédure d’extraction.


Richard Mayfield est un sénateur corrompu qui a participé à l'opération "Griffon", consistant à tester des implants de contrôle mental sur des populations civiles.
Vétéran de la guerre du Vietnam où il était opérateur des Navy Seals - il était sniper, il a une excellente connaissance des techniques de guérilla et de combat en forêt.
Seul il aurait déjà un adversaire redoutable, mais il  a immédiatement sauté sur le premier téléphone ou la première radio qu'il a trouvée pour mettre en alerte les hommes de Trident et ceux-ci sont déjà en route pour l'épauler dans sa tentative d'évasion...


Cela ne va pas faciliter la tâche de Red Hawk, qui devra absolument lui remettre la main dessus pour faire avancer son enquête, ainsi que celle des russes, qui sont toujours à la recherche d'un cobaye pour leurs expérimentations sur les implants, Kyle Kilkenny s'étant avéré être non implanté et non implantable par un malheureux hasard de circonstances... 




07/10/2017 Le Hangar, Washington DC


Une semaine s'était écoulée depuis la terrible attaque qui avait laissé les forces de Red Hawk exsangues, et les choses commençaient à reprendre leur cour normal : le site était de nouveau sécurisé, les systèmes d'alimentation électrique étant désormais sous haute protection, et les systèmes de sécurité liés au réseau électrique étaient désormais branchés sur des générateurs auxiliaires prêts à démarrer du fond d'un bunker qui avait été détourné de son usage initial pour accueillir les groupes électrogènes et leurs réserves de carburant. La leçon avait été vite apprise, et retenue.
Côté pertes, niveau humain l'ensemble du groupe 2 - de garde ce fameux 30 septembre - avait été quasi décimé, et une grande partie du groupe 1 avait fini à l'hôpital, une première depuis la création de l'agence.
L'origine de l'attaque avait été rapidement découverte : il s'agissait une fois de plus du groupe d'anciens agents du KGB qui s'était déjà retrouvé engagé dans de précédents affrontements, mais c'était bien la première fois qu'ils venaient sur les terres de Red Hawk et non le contraire...
Mais cette attaque n'avait pas été la seule, et si la journée avait été aussi rude pour les hommes de l'agence, c'était parce qu'un petit groupe d'hommes avait profité de la présence des russes pour s'infiltrer sur place et semer un peu plus le désordre.
Des quelques témoignages qui avaient put être recueillis,  il semblait qu'il s'agisse d'un groupe de combat de 'Trident", la société de sécurité privée dirigée par Richard Mayfield. Pas étonnant vu qu'il était gardé à vue dans les locaux de l'agence avant l'attaque. Il avait réussi à fuir à la faveur de l'extinction des systèmes de sécurité, et avait visiblement réussi à contacter ses hommes pour que ceux-ci viennent lui donner un coup de main. 
Heureusement grâce aux précautions qui avaient été prises sur le site, le déclenchement d'un dispositif à dispersion de gaz n'avait pas de victimes parmi les employés, et trop peu de gaz s'était échappé du bâtiment pour aller contaminer quelqu'un à l'extérieur, le gaz se diluant trop rapidement dans l'air.
L'autre conséquence de l'attaque avait été la perte de preuves précieuses récupérées sur divers sites hippies de la Communauté, et cela allait fortement ralentir les recherches des scientifiques de l'agence, mais Paddy Murphy restait persuadé que la poursuite des perquisitions sur les colonies allait porter ses fruits, et permettre de rattraper le retour pris sur les russes...




De son côté, Sergeï Leonov exultait : ses hommes avaient réussi à accomplir leur mission de perpétrer un attentat au siège de cette agence qui le poursuivait depuis maintenant plusieurs mois, et même si apparemment le nombre de victimes était insignifiant, il était sûr que le message était bel et bien passé.
Mais ce qui faisait le plus sa satisfaction, c'était que ses hommes aient put mettre la main sur Mayfield, non sans devoir livrer d'âpres combats, mais ils avaient ainsi put lui extraire son implant A pour lui implanter une version B et tester sur lui les effets du gaz. Les résultats en eux-mêmes n'avaient rien de satisfaisant, le sénateur ayant plutôt mal réagi à l'extraction de son implant - il le portait certainement depuis trop longtemps pour qu'il puisse être extrait sans causer de graves dommages au cerveau de son porteur - et il avait encore plus mal réagi au gaz, celui-ci l'ayant d'abord rendu agressif avant de le plonger dans une semi léthargie qui avait obligé les hommes de son commando à le porter jusqu'au camion qui les attendait au point d'extraction.
Depuis qu'il avait été pris en charge par Ivan Screamovitch son état semblait s'améliorer, et d'ici peu les expériences pourraient reprendre. Le fait qu'il ait été un de ses alliés ne posait pas plus de problèmes que ça à Leonov, ça faisait déjà bien longtemps qu'il avait dépassé le stade de s'émouvoir sur le sort de ses collaborateurs...




Depuis que Red Hawk avait mis au jour les activités "noires" de Trident, les hommes de la petite société de sécurité vivaient dans leur site caché, qui n'était même pas répertorié par les services gouvernementaux ayant fait appel à Mayfield pour gérer le volet du projet Griffon qui se déroulait sur le sol américain, et ils se sentaient ainsi en sécurité. La sortie qu'ils avaient faite pour tenter de récupérer leur patron avait failli être couronnée de succès : ils avaient réussi à le retrouver sur le complexe de Red Hawk, mais il avait ensuite été repris par les russes tandis qu'il menait ses hommes vers l'une des preuves qu'il voulait exfiltrer des lieux afin de faire disparaître certaines traces compromettantes des activités de Trident en lien avec le projet Griffon et ses alliés russes.
"Ses ex alliés" se dit soudain Willy Waller, le chef du dispositif. En effet, lui et ses hommes étaient aux premières loges lorsque les russes s'étaient emparés de leur patron, l'extrayant sans ménagement pour le conduire dans le bâtiment principal du complexe puis vers une issue isolée du site.
Avant de se faire enlever, il avait réussi à les mener jusqu'à un stock d'archives concernant les recherches menées par Red Hawk sur les implants, ainsi que le corps d'un hippie implanté qui était conservé à la morgue, si bien que Trident possédait désormais une monnaie d'échange qui allait peut-être pouvoir leur permettre de retrouver et libérer Richard Mayfield.



 
 
 
 


_________________
Le H&K Mk23, créateur de lien social depuis 1996




Mer 25 Jan - 10:50 (2017)
Contenu Sponsorisé






Message Synopsis et évolution

Aujourd’hui à 12:14 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum de la FAST41 Index du Forum » Les scénario de la FAST41 » RED HAWK » Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com